jeudi 22 février 2018

Arpenans, 22 février 1918 – Jean à sa mère

22/2/18

Ma chère Maman,

Ce que je te faisais prevoir dans ma lettre d’hier s’est confirmé aujourd’hui. Je suis designé pour un cours de radio-télégraphie du 5 au 15 Mars à la suite de mon cours d’antenne. Je fais contre mauvaise fortune bon cœur, j’espère qu’à partir de ce moment là je pourrai enfin rejoindre la maison ; mais nous sommes payés pour savoir que les permissions sont alléatoires. Hier je suis allé avec Deconinck et Le Gall à L. [Lure] la ville voisine où nous avons fait quelques emplettes.

Source : Barkho-Reher-cpa

Il fait un temps assez maussade. [Pierre] Péchenard est parti en permission. Ce sont deux raisons pour rendre notre vie moins gaie ; mais c’est toujours la bonne cordialité. Je travaille un peu avec Le Gall. Je dors beaucoup. J’ai reçu une bonne lettre de [Albert] Léo, il a un mois de prolongation de convalescence qu’il passe à Arcachon. Au bout de ce terme il pense être reformé. J’ai reçu aussi une bonne lettre de Madame Scheurer [Marie-Anne Dollfus, épouse de Jules Scheurer]. Le petit coin de vallée est parait-il assez calme mais les boches amènent beaucoup d’artillerie.

Très affectueusement
Jean